© Sylvain Cambon
Une des sept cathédrales de Picardie

La cathédrale Saint‑Gervais Saint‑Protais

Il n’y a point d’heures dans cette cathédrale, il y a l’éternité.

Auguste Rodin, Les Cathédrales de France, 1914

Un peu d’histoire !

Initié par l’évêque Nivelon de Quierzy (1176-1207), le chantier de la cathédrale Saint-Gervais Saint-Protais de Soissons débute par le bras sud du transept.

Son plan en hémicycle sublime les jeux subtils de lumières dispensés par les quatre niveaux de l’élévation. La cathédrale Saint-Gervais Saint-Protais permet d’apprécier deux périodes du gothique : le premier art gothique avec le bras sud du transept, et le gothique classique, contemporain de la cathédrale de Chartres, pour le chœur et la nef.

Les destructions de la Première Guerre mondiale ont entraîné une restauration complète dans l’esprit de la cathédrale médiévale.

L’édifice abrite en son sein plusieurs peintures exceptionnelles parmi lesquelles « L’adoration des Bergers » du maître de la peinture Flamande, Rubens.

Pour la petite histoire …

Au XIXème siècle, en haut du clocher, les guetteurs surveillaient la ville afin de veiller à l’harmonie et la quiétude dans la ville. L’un d’entre eux, prénommé Monsieur Le Paon, y cultivait des haricots dont il distribuait ses récoltes aux touristes qui venaient le voir. Il serait à l’origine du fameux « Haricot de Soissons » et de la confiserie du même nom !

Votre visite

Depuis le parvis, vous pourrez admirer la façade marquée par les aléas de l’histoire, notamment avec la tour nord qui n’a jamais été construite ! La Cathédrale Saint-Gervais Saint-Protais, monument emblématique de Soissons, vous séduira par son architecture remarquable et sa tour vertigineuse !

Avec une hauteur de plus de 30 mètres, la nef s’offre à vous ! Déambulez jusqu’au chœur de plus de 800 ans ! Jeux de lumières, prouesse architecturale, observez ce joyau qui ne cesse d’étonner !

Ne manquez pas le bras sud du transept qui est la partie la plus ancienne du bâtiment, actuel témoin des premières œuvres gothiques. Le bras nord du Transept abrite quant à lui un trésor : « l’adoration des bergers » de Pierre-Paul Rubens, datée des années 1620.

Chaque année sont organisées des visites guidées et des montées à la tour, une façon originale de découvrir la ville avec une vue panoramique à 360° !

L’œil du visiteur

Entrez dans cet écrin chargé d’histoire ! Les jeux de lumières qui éclairent le bâti et les objets précieux vous transporteront dans un univers enchanteur. Dans cette atmosphère semblent encore résonner des sons de musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Jadis sur la route du sacre des rois de France, puis confrontée aux conflits du XIXème et XXème siècles, cette cathédrale garde les traces de son histoire riche et mouvementée tout en restant bien ancrée dans le présent.

Les plus courageux d’entre vous n’hésiteront pas à profiter des visites guidées qui les mèneront au sommet de la tour de la cathédrale. Une fois les 350 marches gravies, une vue imprenable sur Soissons et ses environs s’offrira à vous !